Le public, les usagers

Nous accueillons toute personne mise en difficulté par sa consommation  de substances psycho-actives licites ou non, y compris le tabac et  médicaments détournés de leur usage, et également des personnes souffrant d’addiction sans substance. Nous accueillons également les familles et l’entourage.

La loi de1970 : Volontariat, gratuité et confidentialité, possibilité d'anonymat. 

L'accueil se fait de maniére souple, sans conditions, sans obligations. Les services proposés sont gratuits. La confidentialité des informations est garantie.

La loi du 2 janvier 2002 Le CSAPA met en œuvre les moyens vous permettant de trouver une qualité de soin en réponse à vos besoins et attentes, dans le respect de votre dignité, intégrité, vie privée, intimité et sécurité, conformément à l’article L116-1 et L116-2 de la loi du 2 janvier 2002 rénovant l’action sociale.

 

Les outils

Une pochette d’accueil est remise à chaque personne intégrant le centre contenant : 

  • Un  livret d’accueil  incluant la charte des droits et libertés, le règlement de fonctionnement (affiché également au centre) et un questionnaire de satisfaction.
  • Le DIPC (Document Individuel de Prise en Charge) est un outil d’accès à l’élaboration de votre projet de soins personnalisé.
  • Le contrat de séjour définit les droits et obligations du centre et du résidant. Il concerne le service des appartements thérapeutiques.

 

La participation

  • Questionnaire de satisfaction : nous avons besoin de savoir dans quelle mesure notre accompagnement donne satisfaction. Le questionnaire a été élaboré avec un groupe de patients volontaires. Il est évolutif et adaptable aux contextes. Une fois par an, nous demandons à un stagiaire sur un mois de rencontrer les patients afin de mener une enquête de satisfaction.
  • Boîtes à idées : elles sont à la disposition des personnes pour toute suggestion.
  • Groupe d’expression participative : le groupe se réunit au moins trois fois par an, donne son avis et peut faire des propositions sur toute question intéressant le fonctionnement du CSAPA en complémentarité avec les questionnaires de satisfaction. Les rencontres sont co-organisées avec des patients volontaires qui le souhaitent.